Extraits de la presse locale et internationale

«Un peuple qui, à force de divisions et de déchirures, n’a plus de racines communes», dit-il.
Pour exprimer cette perte de repères civilisationnels, qui se traduit également par la dégradation de la nature, l’artiste reproduit d’un pinceau hyperréaliste, mâtiné d’un soupçon surréaliste, des troncs de pins parasols, aux écorces épaisses et aux racines déterrées par les éboulis d’un sol friable… Allégorie picturale d’une situation instable et dégradée, ces arbres, toujours solitaires, que l’artiste place en avant-plans de panoramas déserts ou alors noyés dans un brouillard à travers lequel semblent émerger au loin de chétives pinèdes, distillent un lyrisme étrange. Comme une mélancolie crue, paradoxe absolu pour exprimer ce regard à la fois nostalgique et sans illusions, qui ne cherche pas à embellir la réalité mais reste imprégné d’émotion, que porte l’artiste sur une société divisée, où l’individualisme érigé en maître aboutit à la totale désolation des êtres comme des paysages et des lieux. «Il faut des générations pour construire et renforcer un sentiment national. Des générations pour en protéger le cœur par un tronc aux écorces épaisses…», semblent dire ces variations sur un même thème, traitées d’un pinceau d’une minutieuse précision dans des tableaux aux divers formats, allant du 50 x 70 cm au 200 x 100 cm.

Zéna ZALZAL  L’Orient le jour,  29/05/2013

  • His imaginative realism transmitted into fugitive impressions has led to an ephemeral flow of spatial relation, the outcome is a harmony in which the pleasure of color, textures, visions are a creation in reality. –Observer, Los Angeles

  • Krikor Agopian’s unique style and interpretation of his mixed medias have made his works very distinct from other painters. He has sought and found lexical motifs which match our contemporary moods and sensations. –Spectator New York

  • The works of this gifted artist are visions that have taken a long time in being conceived. These visions have taken static forms on his canvases and are a philosophical witness of the eternal life of the instable man through the artist’s knowing application of color, lines and shades. And throughout his search for self-knowledge Agopian sheds aside influences and, getting crystal clear, goes on his way towards authenticity.–M. Zirani

  • L’art d’Agopian est une invitation au voyage. Contempler l’une de ses oeuvres, c’est ouvrir la porte sur un ailleurs, à la foir très proche et infiniment lointain, qui emporte le spectateur vers une autre dimension tout en la ramenant à lui-même, abolissant à la fois le temps et l’espace… –Catherine Guex, Magazin’Art International, Montréal

  • Des oiseaux qui volent à la recherche de terres éloignées ou promises, par l’intellect, le subconscient, l’espoir qui nous anime et qu’il faut cultiver. Des espaces où se greffent des univers cosmiques dans un temps intemporel, puisque le temps n’existe pas pour cet artiste. Il le veut éternel. –Unique Magazine, Montréal

  • Poussant à leurs limites toutes les techniques qui lui sont nécessaires, Agopian en fait des complices soumis à ses exigences pour l’élaboration de l’oeuvre. Tout est utilisable, et plus la technique est assimilée, plus le résultat final va donner l’effet recherché. A cela, on ajoutera des techniques mixtes qui permettront aux idées, à la conception et à la sensibilité de se développer en concomitance. Le tout est un ensemble dont les éléments ne sont jamais séparés les uns des autres. –Patrick Loze, Magazine Parcours Arts Visuels, Montréal

  • Avec Agopian rien n’est acquis, il faut chercher, il faut fouiller afin que vous soit révélée la vraie nature de l’oeuvre. Agopian est cet artiste que joue avec l’ombre, l’univers, l’environnement. –Lyette Germain, Contact Laval, Québec

  • Agopian assimile la géométrie: les relations internes, la profondeur de ce monde de bonheur pictural où il ne peut pas, comme ailleurs, donner libre cours à son imaginations. Il tient à être aussi précis que possible, à ne commettre aucune erreur, soucieux d’atteindre la beauté par la perfection. On voit comment il avance, comment il acquiert plus de connaissance et de sûreté, plus de détente, d’audace et de liberté. –Joseph Tarrab, L’Orient-Le Jour

  • A travers l’Oeuvre d’Agopian, on peut apprécier l’art éclaté, libre de toute contrainte. C’est une invitation à déchiffrer, questionner, s’interroger, qui ne laisse personne indifférent. –Dorval Lachine, Le Messager

  • بيروت - «الحياة»

    الأربعاء ٢٩ مايو ٢٠١٣

    افتتح في غاليري هاماسكاين للفن في منطقة برج حمود (شرق بيروت)، معرض الفنان التشكيلي غريغور آغوبيان. وتحدثت الإذاعية هلا حداد عن «دور الغاليري الثقافي والفكري في منطقة محكوم عليها مسبقاً بدور اقتصادي». وقالت: «آغوبيان اسم يختصر الإبداع والخبرة، في سجله عشرات المعارض واللوحات والمحطات التشكيلية، يحول الطبيعة إلى حياة دائمة، أعماله كبستان فاكهة عديد النكهات والأشكال والألوان...».

    في هذا المعرض جعل آغوبيان شجرة الصنوبر رمزاً للإنسان. وركّز على الجذور للدلالة على جذوره الأرمنية وتمسكه بانتمائه. ولم يهمل ارتفاع الشجرة الباسقة التي يكللها تاج أخضر، في ما يرمز إلى توق الإنسان إلى التقدّم والنجاح.

Coupures de presse – Francais


Coupures de presse – Anglais


 

Coupures de presse- Arabe


 

 

Coupures de presse – Armenien